en taxi aux bouts du monde

 

 

100 euros les 100 mètres. Tel était le tarif approximatif des taxis de Beyrouth pour tenter de franchir le "no man's land" séparant les quartiers Est chrétiens et ceux Ouest musulmans de la capitale du pays du cèdre.Le salaire de la peur pour une course à tombeau ouvert.

                                                                                 Alain Jouyot

je reviens de loin,de très loin, et mes passagers de la compagnie G7 ne sauraient imaginer mon invraisemblable odyssée. Je reviens de la mort. D'un peloton d'execution où, en 1979, m'ont conduit les pasdarans, les gardiens de la révolution islamique de l'ayatollah Khomeiny.

                                                                           Amir Bidgoli Rad

 

Amir Bidgoli Rad, chauffeur de taxi, René Bruneau, écrivain,  Alain Buu, photoreporter, Alain Connan, Commandant de la Marine marchande, Olivier Ferracci, scénographe, Hubert de Gévigney, Officier de marine, Stéphane Heuet , écrivain, Endurën Jespers, diplomate, Alain Louyot, grand reporter, Mayar Monshipour Kermani, boxeur, Guy Morandeau marin pêcheur, Sandra Nkaké, chanteuse auteure, Frédéric Tonolli, grand reporter.

couverture, Françoise Chaussin

 

Prix TTC: 22 euros

ISBN 978-2-86826-044-

 

"...Autant de courses surprenantes, émouvantes et surtout bringuebalantes; ça fait du bien, à l'heure des VTC climatisées et uniformisées, de lire l'éloge collective des bons vieux taxis, dont certains n'ont ni vitre ni portière ..."   Jérôme Garcin, l'OBS

 

 LA DIVA, LE PRESIDENT ET AUTRES 

                   FACE-À FACE

 

T-7 secondes : allumage des moteurs cryogéniques. T-0 seconde : allumage des propulseurs à poudre et décollage. Le vrai face-à-face commence. Jean-François Clervoy

 Il va où ce con ? Un rapide contrôle à bâbord puis à tribord. Feu rouge, feu vert. Feu de pêche à l’avant. Tout est OK. IL ne peut pas ne pas me voir. Donc il me voit. Et ça ne change rien. Guy Morandeau

 Je vais enlever mon blouson, lentement, très lentement, sans quitter mon adversaire des yeux, sans cesser de le fixer. Il ne devra rien voir dans mon regard et je devrai tout voir dans le sien… Au pire, par réflexe, il tirera dans la porte. (Alain Ortega)

 Il y aura cet instant qu’il faudra saisir pour que ce face-à-face reste à la fois unique dans notre vie, ineffaçable dans nos souvenirs, jusqu’au doigt pointé sur notre cœur des enfants talibans qui emportent les corps de leurs frères… (Jacques Perrin)

 

Jean-François Clervoy, astronaute Guy Morandeau, marin pêcheur Thomas Lièvremont, rugbyman Jules Merleau-Ponty, médecin Alain Connan, commandant de Marine marchande Adriana Tager, sambiste Alain Ortega, officier de police Mahyar Monshipour Kermani, boxeur Hubert de Gevigney, officier de marine Claude Thomasset, médiéviste Karl Rousselle, commando marine Frédéric Somigli, coiffeur,Thierry Herzog, avocat François Rostain, maître d’armes Thierry Bénard, libraire Alain Mingam,  photoreporter Catherine Goldenstein, Archives Paul Ricoeur Petrika Ionesco, metteur en scène Sylvain Chaty, astrophysicien

Préface de Jacques Perrin



 256 pages

ISBN 978-2-86826-017-8

Prix public  25 euros

                                     

 

 

  BRAS DE FER À  MORUROA                       

 

    C’est par ordonnance du 18 octobre 1945, signée du général de Gaulle qu’est créé le Commissariat à l’Énergie Atomique (CEA). Sa mission est d’effectuer « des recherches scientifiques et techniques en vue de l’utilisation de l’énergie atomique dans les divers domaines de la science, de l’industrie et de la défense nationale ».

       Le 2 juin 1966, à 15h35 TU, en présence de Pierre Mesmer, ministre des armées, a lieu sur barge à Moruroa le premier essai dans l’atmosphère. Dès lors, des campagnes de protestation contre les essais nucléaires français s’organisent, menées notamment par l’association Greenpeace.

     En novembre et décembre 1990, se situe l’épisode entre le Rainbow Warrior II, commandé par le commandant Alain Connan, et  l’aviso Lieutenant de Vaisseau Lavallée de la Marine nationale, commandé par le capitaine de corvette Olivier Lajous, objet du présent livre.

       Vingt-trois ans après, Alain Connan, refondateur de Greenpeace France et Olivier Lajous, officier de marine, se retrouvent pour nous confier leur version de cette épopée qui, à bien des égards, prit l’allure d’un véritable bras de fer.

« Lorsqu’il devient définitif qu’aucune solution d’entente ne sera trouvée entre le gouvernement français et nous, nous appareillons. Destination : le site des essais nucléaires de Moruroa.» Alain Connan, .

« Te souviens-tu des navires de guerre qui furent tes chiens de garde dans le Pacifique ? De l’aviso qui t’intercepta dans les eaux territoriales de l’Atoll de Moruroa ? Le commandant… c’était moi. » Olivier Lajous .
  

                                                                      -------------------------------------     

 Les récits d’Alain Connan et d’Olivier Lajous sont encadrés par les interventions de :

Jean ROUAUD, écrivain prix Goncourt 1990 Jean MOULIN, commandant le Centre d’Expérimentations du Pacifique, Brice LALONDE, alors ministre de l’Environnement, Hubert de GEVIGNEY, commandant le bâtiment soutien au démantèlement des sites.

 

144 pages

ISBN 978-2-86826-016-1

Prix public TTC : 20 euros



 SUR LE COFFRE DE L'HOMME MORT

               quatorze histoires de trésors

 

 « Le serrurier a gratté la peinture du coffre, pour faire apparaître les rivets qui tenaient la porte. Il a mis une mèche de la grosseur de ces rivets et en avant la chignole. De beaux copeaux d’acier

tombaient sur le plancher de la salle. Il a fait de même avec les rivets de la serrure. Un coup de maillet et on l’a entendue tomber à l’intérieur du coffre. Un coup de levier et la porte est venue en avant. Dans le coffre…»  ClaudeThomasset

 De Beyrouth à Vanikoro, via la Virtud, ce livre, illustré avec une belle acuité, vous invite à  soulever le voile sur tous ces trésors, si divers et parfois si émouvants, toujours entourés de secrets, de légendes, de superstitions, mais aussi d’espoirs.    Erick Surcouf 



René Bruneau, écrivain, Alain de Valence, pilote de ligne, Endurën Jespers, diplomate, Yves Marre,directeur de Chantier naval au Bangladesh et co-fondateur des associations « Friendship » et «Watever », Alain Louyot, grand reporter, Alain Conan, chef d’entreprise, fondateur de l’association « Salomon », Hubert de Gevigney, grand officier de marine, Clotilde Proust, restauratrice du patrimoine, Erick Surcouf, chasseur de trésors, Raethia Corsini, journaliste, écrivain, Edmond Rosenfeld, concertiste, Claude Thomasset, médiéviste Alain Connan, commandant de marine marchande, Thierry Bénard, libraire.

Couverture :Françoise Chaussin
Prix : 20 euros

ISBN      978-2-86826-015-4

 

      

       SORTIES DE TABLE

 

Tenant le ballon par la colonne entre le pouce et l’index, il fait tourner la liqueur

à hauteur de ses yeux dans un oblique parfait, digne de l’orbite terrestre autour de l’axe

des pôles. On devine, au parcours délicat imprimé au liquide, à l’inspiration que l’on sent

monter à travers sa moustache, que la dernière tirade sera du grandiose.Il ferme un instant les yeux…

 Enfin, dans une sorte d’extase, il libère, soulagé: « Regarde-moi ça si c’est propre! » Hubert de Gevigney

Vodka et oignon sur la tombe d’un grand-père, festins amers en Algérie, méchoui manqué en Afghanistan, déconcertantes agapes au Vanuatu, grande soupe cosmique… A la suite de l’amiral Hubert de Gevigney,15 auteurs vous convient à des repas d’exception – à des tables dont on ne sort jamais vraiment…

Frédéric Tonolli, réalisateur, Raethia Corsini, journaliste, écrivain, Sylvain Chaty, astrophysicien, René Bruneau, écrivain, Jean Chanrion, bistrotier, Thibaut Delort Laval, officier de marine, Maryse, religieuse, Alain Buu, reporter-photographe, Emmanuel Jaffelin, philosophe, Stéphane Dugast, grand reporter, écrivain, Eric Coisel, chef cuisinier Franck Renevier, designer, Olivier Ferracci, scénographe, Alain Connan, commandant de Marine marchande Thierry Bénard, libraire,   

Préface de Denis Tillinac, Couverture : Françoise Chaussin

 

prix: 20 euros TTC

 

   

 AUX PASSANTES DES BOUTS DU 

                   MONDE

 

      Sur des étendues de glace, au milieu de steppes balayées par le vent, au cœur des villes fracturées par la guerre, accoudé aux bars enfumés de souvenirs, sur le dos de la baleine des mers arctiques, perdu dans l'épaisseur moite d'une jungle - partout, en tous ces lieux, je l'ai rencontrée. Je pense même qu'elle m'attendait. La belle passante. Ou plutôt j'étais ,moi, le passant, le roi de l'escale. (Frédéric Tonolli) 

Partager, avec pudeur et respect, tendresse et retenue, l'intimité d'un souvenir. Treize récits, personnels et inédits, de rencontres fortes et fugaces, treize dédicaces à des passantes précieuses,lointaines et souvent surprenantes, treize moments d'humanité vraie .               

Alain Louyo, journaliste, Fifi, dame des ports,  Alain Connan commandant de la Marine marchande, Leonid Bastian pianiste, Jean Védrines écrivain, Claude Thomasset, médiéviste, Alexis Grüss  maître-écuyer, Hubert de Gevigney officier de marine, Sylvain Chaty,  astrophysicien, Anne Liardet , navigatrice,  Georges Vigarello directeur d'études à l'E.H.S.S. ,Thierry Bénard,  libraire, Frédéric Tonolli , réalisateur, préface de Charles Charpin,   postface de Loïc Finaz  couverture: Françoise Chaussin

Prix : 20 euros T.T.C

GRANDS REPORTERS, CARNETS   

            INTIMES -  RÉCITS  

 

 

                         Ce livre est le terrain de ceux qui, l'espace d'un récit, ont bien voulu déposer leur attirail de grands reporters pour nous confier un temps fort de leur propre histoire. Pekin 72, Berlin 89, Paris 96, Gaza 06, Kaboul 89, Beyrouth 82 vous traverserez ces pages comme un champ de bataille où, en plein carnage, se livre une lutte essentielle pour la dignité. Parce qu'ils sont là, dans les mailles de l'Histoire en train de se faire, les grands reporters témoignent, rapportent sur le vif les dates, les noms, les rouages d'une actualité. Dans l'urgence et la nécessité, il s'agit d'être là, de prendre << la place du mort >> pour tirer quelque chose du chaos. Massacres, exécutions, cris, haine, destruction, peur : que vont-ils faire de toute cette horreur ? De retour, ces hommes ont quelques choses à dire - sur le monde, sur l'autre, sur nous-mêmes. Chaque récit délivre une parole singulière et pas une ne se laisse confondre ; mais tous nous disent, et c'est à la fois heureux et désolant, de quoi nous sommes faits.

Jean-Pierre PERRIN, Bruno PHILIP, Alain LOUYOT, Christian HOCHE, Olivier WEBER, Karen LAJON, Christophe AYAD, Vincent HUGUEUX, Jane ATWOOD, Patrick ROBERT, Philippe ROCHOT, Yann GICQUEL, Alain BUU, Jean-Claude GUILLEBAUD, Caroline MANGEZ, Lizzie SADIN, Alain MINGAM, Adrien JAULMES, Bernard ULLMANN, Henri BUREAU.

Préface de Jean-Claude GUILLEBAUD   Postface de Jean-Paul MARI
Prix  T.T.C. : 25 euros

ISBN978-2-86826-009-3

        ZERAQ, LA MER SUR LE VIF

 

 

Autour du commandant de la Marine marchande de vingtième catégorie Alain Connan, seize hommes et femmes de toutes les marines nous offrent des récits inédits, chargés d'écume et d'embruns, où alternent coups durs et coups de cœur, moments d'effroi et d'émerveillement, d'enthousiasme et de découragement. Ils nous communiquent leurs émotions, nous font partager leur passion, et n'ont secrètement qu'un seul but, tant est grand leur amour de la mer : repartir, repartir à tout prix ! Embarquons avec eux... et bon vent !                   

                   Prix encre marine Toulon 2012        

       Prix Eric Tabarly 2012 du meilleur livre de mer               

Eugène Riguidel, navigateur; Oliver Lajous, officier de marine; Jean-Marie Chourgnoz, peintre de la marine; Miranda Merron, navigatrice; Manuel Pourtales, dentiste; Joseph Hardouin, commandant de  Marine marchande; Guy Morandeau, marin-pêcheur; Hubert de Gevigney, officier de marine; Anne Liardet, navigatrice; Louis Cozan, gardien de phare; Claude Thomasset, médiéviste; France Pinczon du Sel et Eric Brossier, navigateurs; Stéphane Dugast, auteur, reporter, réalisateur; Thierry Bénard, libraire et petit-fils de terre neuva;  Philippe Metzger, chargé de l'économie maritime au Secrétariat général de la mer

 Préface de Christian Buchet    Postface de Jean-François Tallec    Couverture : Françoise Chaussin 



 Prix : 28 euros T.T.C   épuisé à ce jour

       

DANS LES BARS DES BOUTS  DU

                        MONDE

 

« Longtemps, j’avais cherché la femme idéale. Faute de l’avoir rencontrée, j’étais parti en quête du pays idéal. Après avoir encore échoué, j’avais modéré mes ambitions pour traquer le bar idéal. » Jean-Pierre Perrin

Aux côtés de l’écrivain et journaliste Jean-Pierre Perrin, quinze voyageurs nous livrent, en un récit inédit, un temps fort vécu dans un bar du bout du monde :

Loïc Finaz officier de marineMahyar Monshipour Kermani boxeur, Jean-François Clervoy astronaute, Anne Liardet navigatrice, Daniel Illemay commandant de police, Jean Rouaud écrivain, Olivier Weber écrivain,  ambassadeur  itinérant, Claude Jaccoux alpiniste, Hubert de Gevigney officier de marine, Guy Lukowski guitariste, Bruno Philip grand reporter, Marc Thiercelin navigateur, Olivier Frébourg écrivain, éditeur, Alain Mingam journaliste Consultant Médias, Frédéric Tonolli réalisateur,

Préface de José Benavente         Postface de Michel Le Bris

Prix T.T.C. 20 euros

ISBN   978-2-86826-010-9                              

AU DUC DES LOMBARDS, JAZZ CLUBBERS,    

                          Collectif

            

                C’est une salle où tu peux écouter du jazz en vrai et boire des coups. Et quand ça finit, c’est là que ça commence.Laurent de Wilde Au bar, il y avait   peut-être quatre types et quelques prostituées. J’ai joué pendant environ une demi-heure et, à ma grande surprise, une bouteille de whisky est venue terminer son vol contre la devanture en verre ! Cela m’a secoué, alors je me suis mis à jouer un boogie-woogie pour coller à l’atmosphère de western et ça a marché ! Bobby FEW 

Mais pour moi, l’Âge d’Or du jazz, c’est aujourd’hui. Avant, dans la salle, ça parlait, ça fumait, ça draguait… c’était le bordel ; et pendant ce temps, le quintet d’Horace Silver jouait…Aldo Romano  Mon piano, c’est ma lampe d’Aladin. Ahmet Gülbay

Dans la salle, il n’y avait plus qu’une poule et quelques types, et le barman commençait à ranger les tables. Nous jouons un morceau doux… comme ça, dans cette ambiance de fermeture, quand tout à coup, on entend une trompette : c’était Chet Baker ! René Urtreger

Et si, au détour d’une nuit de feu, d’une nuit de braise, une belle inconnue vient vous révéler naïvement que Duke Ellington lui-même est venu faire le bœuf dans ce lieu magique, ne la contredisez pas, elle aussi rêve de la légende du Duc des Lombards. Jean-Michel Proust

Préface de Jean-Michel Proust  Postface   d’Yves Lucas  Couverture : Françoise Chaussin

Prix 20 euros T.T.C.

ISBN   978-2-86826-011-6                        

            HENRY GREEN,   

                      BACK

 

 

A Londres, en juin 1944, Charley Summers est de retour après plusieurs années de captivité en Allemagne. Il revient, avec une jambe en bois, dans un monde devenu étranger ; un monde sans Rose qui était son amie et qui est morte en son absence. Dans sa profonde confusion, il est certain que Rose est vivante : son esprit pourtant peu imaginatif échafaude les preuves irréfutables de son existence. « Toute la vie, dans les romans de Green, est une comédie du malentendu, ou, si vous voulez, une tragédie, qui est peut-être contenue ; tout comme la beauté contient en elle le germe de sa propre flétrissure. Cependant les gens continuent à tomber amoureux, à parler des amours des autres, et à prendre plaisir à la nourriture, la boisson, le sexe, la danse et le cinéma. Nathalie SARRAUTE parle de Henry Green comme « l’un des meilleurs romanciers anglais actuels. »

Prix :20 euros T.T.C.

ISBN    2-86826-003-9

                             

   GEORGE LIMBOUR,   DANS LE SECRET DES

                          ATELIERS

                               

« Picasso vient d’emménager dans la villa nouvellement acquise. L’apaisement m’est venu; il vit dans l’enchantement de ces lieux et la vie lui sourit. Tenté de peindre tout

ce qui lui donne du bonheur et aussi de prendre davantage possession de ce qui l’entoure en le faisant entrer dans le domaine de son rêve,dans le monde de son art, il peint le premier Atelier… Le même jour, une seconde version apparaît. Levoici lancé sur ce thème et il ne va pas le lâcher. »

Prix  T.T.C. 20 euros

ISBN  2-86826-001-2

                   

                       GEORGE LIMBOUR,

      LE CARNAVAL ET LES CIVILISÉS

 

 

Les 25 textes ici réunis sont les derniers encore inconnus de Georges Limbour, à l’exception de son œuvre considérable de critique d’art. Contes brefs, chroniques,  récits de voyage Egypte, Albanie, Cuba – souvenirs ou portraits d’écrivains et d’artistes amis : Ponge, rue Lhomond ; Queneau, enfant, au Havre ; Leiris dans la tour dublinoise d’Ulysse Bataille, guide nocturne dans les corridors de sa bibliothèque ; Dubuffet soudainement évoqué parmi les cratères de l’Etna, semblables à ses tableaux.A chacune de ces pages apparaît ce mélange jubilant de rêves et de détails quotidien hérité du Surréalisme que Limbour côtoya autour de 1925. « Des pages irisées, belles comme la paresse quand elle se confond avec la sagesse la plus secrère. Je les ai lues à haute voix m’abandonnant à cette musique allègre et soudain brisée. » Claude Roy

Préface de Michel LEIRIS

Prix T.T.C. 20 euros

ISBN    2-86826-000-4                           

        FILS DE DEUX MERES 

      Massimo BONTEMPELLI

                  - Roman

 

A Rome, le 7 mai 1883, à deux heures de l'après-midi, meurt un enfant de sept ans, Ramiro. Au même instant, le même jour, dans une famille de Milan naît Mario. Quand il atteind son septième anniversaire, le 7 mai 1900, Mario se sent mystérieusement saisi par une personnalité différente et ne reconnaît plus sa mère, Arianna. Amnésie, disent les médecins. Pourtant le petit garçon déclare s'appeler Ramiro, il a des souvenirs précis de cette existence antérieure, il retrouve des lieux où il n'est jamais allé, et Luciana, la première mère revoit en lui son fils disparu. Au delà des questions raisonnables :" Qui est cet enfant ? Quelle est la vraie mère ? " et du déchirement qu'elles provoquent, les deux femmes sont unies dans leur affection tourmentée pour l'enfant enigmatique qui semble surgir du mythe et s'évanouir en lui.

 

Prix : 20 euros T.T.C

       ECRIT DANS LES CORDES, 

                BOXE ET LITTERATURE 

                      collectif

 

 

Dansl es cordes crissent la colère des boxeurs, l’ardeur de Pollux, la supplique de Cocteau et la sagesse de Brown, la grâce de Carpentier, l’hébétude de Schaaf, le rire de Dieu et la joie d’Halimi. Tous ici se lèvent et, par un généreux effort, usent leurs forces à nous dire que «le dernier des hommes est encore notre frère».

Ainsi vont ces pages, où les voix familières de Baudelaire, Ellroy, Queneau, Virgile,

London, Camus, Baricco, Hemingway, se mêlent à celles, inédites, de Philononko, Bénard, Paulhan, Bruneau Illemay et Monshipour, et portent haut une parole d’homme.

Prix T.T.C. 20 euros

ISBN  2-86826-008-X

                        

                         MAX JACOB,

               ART POETIQUE

 

 

Au-delà de l’esthétique de Max Jacob – poète-ludion sautant du mystique au burlesque, celle de toute une génération située entre Cubisme et Surréalisme.Sur la proximité de la beauté et l’éloignement de l’art, sur le mensonge obligé de la création, sur la sincérité de l’émotion qui la suscite.« Un livre admirable, en surface, en profondeur, de forme, de matière. Un objet que l’esprit touche avec amour. Le bleu de ce livre « céleste » qui, par chance, entre dans ma poche dite « de revolver ». Je ne le quitte plus. Il me défendra plus qu’une arme. » COCTEAU

                                                                                                                       

Prix T.T.C. 9,65 euros

ISBN 2-86826-002-0

                       

 NOUVELLES DE  LEUR INVOLONTAIRE 

             SEJOUR SUR LA   TERRE 

                    Sylvie AUBRIOT

 

Que l'écriture soit pour l'écrivain aussi dangereuse que la corne acérée du taureau pour le torero. Telle était l'injonction de Michel LEIRIS dans l'Age d'homme. Ici c'est la pointe d'un parasol qui provoque chez l'auteur cette mise en péril. Un simple fait divers: emporté par le vent, l'un des milliers de parasols déployés par Christo pendant l'automne 1991 en californie, tue une jeune femme.

En découvrant que la réalité a mimé une de ses histoires, écrite plusieurs années auparavant,et que les destins inventés ont finalement une inexorable éxécution, l'auteur est saisi par un vertige où l'écriture se referme comme un piège. Dans ses récits Sylvie Aubriot façonne avec une inquiétante aisance des situations menaçées qui courent en quelques pages vers leur point de rupture, et des existences fragiles cueillies dans un geste violent par la mort.

Prix: 20 euros T.T.C.

                           

    

   

       élocoquent éditions

    5bis rue Marcel Allegot

          92190 MEUDON
         tél: 01.39.89.57.16
     
info@elocoquent.com

 

 utilisez notre formulaire 

   de  contact ou de commande